Aucun élément dans la barre supérieure

Céline Ménard
Réfléxologue à La Chapelle-Saint-Laurent

Aucun élément dans la barre supérieure

ENDOMETRIOSE: Comment gérer les douleurs?

28 Avr 2020 Céline Ménard DOULEURS

Tout d'abord, faisons un point sur cette maladie gynécologique qui touche 10% à 15% des femmes en âge de procréer. Seulement la moitié d'entre elles ont des symptômes.

L' endométriose se caractérise par la présence de tissus semblable à celui de la muqueuse de l'utérus (endomètre).

Cette maladie se manifeste parfois dès l'adolescence. Souvent les lésions sont présentes au niveau des ovaires, du rectum, de la vessie, des ligaments utérins.

Plus rarement, elle peuvent se trouver en dehors du pelvis comme au niveau du colon, du col de l'utérus, du vagin...

A titre exceptionnel, des lésions d' endométriose peuvent apparaître sur des organes à distance de l'utérus comme par exemple les poumons...

Chez une femme, plusieurs organes peuvent êtres touchés.

 

LES DOULEURS DE CETTE MALADIE

 

Avant de vous parler de la douleur physique, abordons la douleur psychologique de cette maladie encore trop peu connue et REconnue.

Les femmes touchées par cette maladie doivent faire face à l'errance diagnostic, les traitements médicamenteux lourds, les rendez-vous, l'incompréhension...Ce qui impact profondément le moral.

Des études montrent que l'endométriose favorise les risques de développer une dépression:

L'errance diagnostic, la fatigue chronique, la douleur, la frustration, l'anxiété, le stress, les difficultés à procréer, la prise de poids dû aux traitements hormonaux... favorisent cet état mental. Il est donc important que les femmes atteintes de cette maladie prennent soin de leur santé, se sentent écoutées et prise en charge.

 

Au quotidien, l' endometriose provoque des douleurs dans le bas du ventre, principalement pendant les règles. Selon la localisation de l'endométriose, ces douleurs peuvent être ressenties dans les activités quotidiennes, lors d'un changement de position ( en cas de lésions profondes), lors des rapports sexuels (dyspareunie), à la miction, à la défécation...

Difficile à diagnostiquer, elle est souvent confondue avec de fortes douleurs de règles. Cependant, les douleurs durent en général plus longtemps et s'aggravent avec le temps. Il peut parfois s'écouler entre 8 et 10 ans entre les premiers symptômes et la confirmation du diagnostic (source ameli).

Le médecin traitant évalue les symptômes et oriente la patiente vers un spécialiste en gynécologie ou gynécologie obstétrique. Souvent l'endométriose est découverte lors d'un désir de grossesse (30% à 40% des femmes infertiles en souffriraient). C'est d’ailleurs une complication de la maladie:

L'apparition d'adhérence et une infertilité (très fréquente).

 

Des traitements existent:

-Hormonaux,

-Symptomatiques,

-Opérations,

-Médecine non conventionnelle ( yoga, réflexologie, hypnose, encadrement psychologique...)

 

EN QUOI LA RÉFLEXOLOGIE ET L'HYPNOSE PEUVENT AIDER?

En complément du traitement médical, la réflexologie peut être un allié efficace pour aider à gérer la douleur neuropatique dû à l'endométriose. Selon la description de vos douleurs lors du bilan, le réflexologue stimule les zones et les points réflexes liés aux différents systèmes atteints. Ces stimulations limites les douleurs ressenties. Le bilan qui précède la séance, permet d'établir un protocole personnalisé selon vos zones douloureuses. La réflexologie ne se substitue pas à un traitement ou à un avis médicale. En tant que maillon de la chaîne du soin, le réflexologue est un allié de taille pour vous accompagner à gérer vos douleurs, émotions, stress... liés aux différentes étapes et traitements de l'endométriose (traitements médicamenteux, opérations, ménopause artificielle, désir d'enfanter, changements corporels...)

 

ET L'HYPNOSE? EN QUOI PEUT ELLE AIDER?

 

L'hypnose va avoir un intérêt psychologique et physique dans l'accompagnement de l'endométriose. A travers les séances, l'hypnose aide les femmes à trouver les capacités et ressources qui sont en elles, afin d'affronter et de gérer au mieux les douleurs au quotidien. En pratiquant l'auto - hypnose régulièrement, cela permet de gérer la douleur dès son apparition et de pouvoir l'apprivoiser. Sur le plan psychologique, les séances aident les femmes à prendre du recul et à retrouver confiance et estime de soi.

 

DE L' ESPOIR !

 

Je souhaite ajouter ici un petit mot. Encore trop peu connue aujourd'hui cette maladie commence à être dévoilée grâce à des personnalités publique telles que Laurie Pester, Laeticia Millot, Enora Malagré et d'autres encore (Whoopi Goldberg, Hillary Clinton...)

Plus nous parlerons de cette maladie, plus elle sera connue et plus les recherches avanceront:

Afin d'avoir des diagnostiques moins long, des meilleures prises en charges physique, émotionnelle ainsi qu' un accompagnement précoce pour les femmes qui ont un désir d'enfants.

Il n'est pas impossible de donner la vie naturellement. Mais beaucoup trop de femmes souffrant de cette maladie doivent avoir recours à des FIV ou autres techniques médicales pour tomber enceintes. Ces méthodes ont un coût et ne sont donc pas accessibles à tout le monde. En parler fera avancer les choses afin que toutes les femmes qui ont le désir d'enfanter ne se résume pas à un parcours du combattant et/ou une insuffisance financière.

Gardez espoir.

 

 

Céline MENARD

Réflexologie combinée certifiéé EIR

Maître praticienne en Hypnose


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.